Protéger & accompagner

Depuis plus de 70 ans, nous accompagnons,
chaque enfant, chaque jeune et chaque adulte
qui passent par un de nos dispositifs, via une
prise en charge éducative et sociale,
pour les aider à rétablir le continuum
de leur itinéraire de vie.

John Doe

Directeur de l’établissement exemple

Depuis 2008, la Maison du Saut du Loup accueille tous les ans autour de 15 jeunes garçons (8 places, pour les 12 à 18 ans) particulièrement en difficulté du point de vue de leurs parcours (ruptures répétées, parcours discontinus) et des difficultés cumulées qu’ils présentent. Depuis 2015, le dispositif AMADIS accueille pour sa part chaque année une vingtaine de garçons et filles de 14 à 18 ans.

L’accueil jeunes mamans et leurs enfants

0
jeunes femmes suivies en
2019 au SAV
0
mères et leurs enfants reçus à l’accueil parents-enfants du Mardanson

Au sein des dispositifs d’accueil de jeunes mères et filles, au Mardanson à Meaux comme au Service d’accueil en ville de Melun, les équipes éducatives sont très attentives à la notion de prise en charge et d’accompagnement des femmes, jeunes mamans et en situation de détresse. La réflexion autour des outils disponibles pour proposer des dispositifs innovants et valorisants est au cœur de leurs missions et des établissements. Nous travaillons à apporter une réponse personnalisée aux personnes fragilisées afin de leur permettre de retrouver une image positive d’elles-mêmes.

Nous valorisons le parcours de ces femmes, abîmées par la vie, à travers le soi, l’écoute et la mise en confiance, pour ainsi amoindrir les stigmatisations relatives à leurs parcours traumatiques, leur permettant de mieux appréhender leur insertion socio-professionnelle.

Alors que des engagements concrets et collectifs visant à lutter toujours plus efficacement contre les violences conjugales sont déployés partout en France, nos équipes tentent d’offrir aux jeunes filles et femmes ; enceintes ou jeunes mamans, toutes en situation de détresse un lieu où elles peuvent se poser, être écoutées, reprendre confiance en elles sur quelques jours ou plusieurs mois et ainsi prendre le temps de construire un socle solide pour appréhender leur vie et celle de leur bébé à naître.

« Pour moi, le fait d’être en appartement mais quand même suivie par l’éducateur, ça me permet de me sentir autonome, sans être perdue. Je suis beaucoup aidée et je me sens très soutenue pour toutes les démarches administratives et les prises de rendez-vous. »

Sam, accueillie en studio par le SAV

L’accompagnement et la mise à l’abri des MNA

0
mises à l’abri
0
MNA accueillis

Aujourd’hui, en Europe, plus d’un exilé sur 3 est mineur. Parmi ces enfants et adolescents, une partie d’entre eux sont seuls, sans leurs parents. Ce sont les « mineurs non accompagnés » (MNA), aussi appelés « mineurs isolés étrangers » (MIE). Depuis 2015, l’ADSEA 77 s’engage à la mise à l’abri de ces jeunes en attendant de savoir s’ils peuvent bénéficier de la protection de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE). Par des lieux d’accueil, d’accompagnement et d’activités psychosociales, nos équipes apportent un soutien psychologique, médical et social à ces jeunes sans protection ou faisant face à des difficultés dans le cadre de leur prise en charge.

« J’aime bien qu’on nous fasse participer à la vie quotidienne. C’est un travail qui peut paraitre bénin mais qui a énormément d’intérêt pour moi parce qu’on réapprend à faire des choses normales et utiles pour la suite. »

Toprak, accueilli par le DAIS

L'accueil d’urgence en Foyer d’Accueil et d’Orientation

0
accueils d’urgence
QH24 et J7
0
places

Créé en 1976, le FAO a une mission d’accueil d’urgence, 24 h/24 et 365 jours par an, pour des séjours courts de mineurs et jeunes majeurs en difficulté. Il reçoit une population mixte âgée de 2 à 18 ans : 12 jeunes en hébergement collectif, dont 2 en studio semi-autonome, 4 jeunes en famille d’accueil. Depuis 2018, le FAO est sollicité pour accueillir des jeunes en grande difficulté, présentant des troubles psychiques et psychiatriques, pour lesquels il n’existe pas sur le territoire seine-et-marnais de solutions d’orientation adaptées, à l’image, au niveau national, du secteur de la psychiatrie pour des adolescents.

Accueil de jeunes en situation complexe

0
AMADIS + MSL

Depuis 2008, la Maison du Saut du Loup accueille tous les ans autour de 15 jeunes garçons (8 places, pour les 12 à 18 ans) particulièrement en difficulté du point de vue de leurs parcours (ruptures répétées, parcours discontinus) et des difficultés cumulées qu’ils présentent. Depuis 2015, le dispositif AMADIS accueille pour sa part chaque année une vingtaine de garçons et filles de 14 à 18 ans.

Il s’agit de proposer un accueil adapté aux problématiques pour des jeunes instables et difficiles, afin d’interrompre la succession de placements et de ruptures. Ces jeunes aux problématiques lourdes présentent également, pour la plupart, des troubles psychiatriques liés à des situations familiales abandonniques, fusionnelles ou confusionnelles qui induisent des liens parents/enfants très difficiles.

« Dès le départ, avec l’éducatrice, on a signé un genre de contrat qu’on a écrit ensemble, et qu’on a tous signé avec mes parents. Du coup on sait où on veut aller, et tout le monde a plus confiance les uns dans les autres. »

Vince, Amadis