Valoriser 

La valorisation des capacités de chacun, enfant et
famille, est au centre des missions des professionnels
de notre association. Ils concourent à l’émergence de
l’estime de soi, des savoirs être, comme vecteur du
bien-être et du vivre ensemble de ces publics fragilisés.

John Doe

Directeur de l’établissement exemple

Depuis 2008, la Maison du Saut du Loup accueille tous les ans autour de 15 jeunes garçons (8 places, pour les 12 à 18 ans) particulièrement en difficulté du point de vue de leurs parcours (ruptures répétées, parcours discontinus) et des difficultés cumulées qu’ils présentent. Depuis 2015, le dispositif AMADIS accueille pour sa part chaque année une vingtaine de garçons et filles de 14 à 18 ans.

PIJE

0
contrats d’insertion
0
h de formation
0
actions de formation et d’insertion

Le service Insertion de l’ADSEA 77, vise à favoriser l’inclusion sociale et professionnelle des jeunes et adultes en Seine-et-Marne à travers 4 pôles d’activité : la formation, l’accompagnement vers l’emploi, l’insertion par l’activité économique et enfin la mobilité durable et solidaire de ces publics en insertion.

« Ici j’apprends à valoriser les espaces verts, en fonction de l’urbanisme, de l’environnement et des aménagements décidés par la mairie. Ça fait 10 mois que je suis en formation et c’est franchement intéressant: il y a plein de méthodes différentes et de connaissances techniques mais concrètes, j’apprends au maximum pour pouvoir trouver un travail rapidement en sortant. »

Sébastien, en contrat d’insertion à PIJE

L’aide à la gestion du budget familial

0
familles aidées

Protéger les enfants à travers une amélioration des conditions de vie et un assainissement de la situation socio-économique du foyer, tel est l’objectif de la mesure judiciaire d’aide à la gestion du budget familial. Nous accompagnons les parents en tenant compte des besoins prioritaires de la famille. L’éducation budgétaire est faite en lien avec des intervenants extérieurs via des réseaux de solidarité. Notre action, qui répond au principe de subsidiarité, participe également à prévenir une forme d’exclusion sociale.

« Ce qui m’a rassurée, c’est le contact, l’assurance de pouvoir parler et échanger ouvertement avec les gens qui venaient nous aider et aussi de pouvoir être impliquée dans le projet de retour à des finances plus saines. »

Armelle